L'école Sainte-Famille

LE SITE OFFICIEL DE L'ÉCOLE SAINTE-FAMILLE EST PRÉSENTEMENT EN CONSTRUCTION, IL SERA EN LIGNE PROCHAINEMENT.

 

L’École Sainte-Famille est une institution francophone d’enseignement régulier, fondée par la Fraternité sacerdotale St- Pie X à Lévis au Québec. Occupant un majestueux bâtiment (l’ancien Institut Mgr Guay), sur une vaste propriété donnant sur le Saint-Laurent, l’École a accueilli ses premiers élèves il y a bientôt 25 ans, à l’automne 1990.

Composée de 85 élèves répartis sur deux niveaux d’enseignement, d’une douzaine de professeurs (parmi lesquels figurent les abbés Guéguen et Bie Bie Bang) et de quelques auxi­liaires, l’École est habilement pilotée depuis déjà sept ans par l’abbé Vincent d’André qui, pour un repos très mérité, cédera son poste en août pro­chain à l’abbé Olivier Berteaux, l’actuel directeur de l’école St Jean-Baptiste de la Salle en France.

Agréée par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, l’École Sainte-Famille reçoit chaque année un nombre comparable de garçons et de filles, regroupés au niveau primaire puis séparés au niveau secondaire. Elle a tenu un pensionnat pendant une dizaine d’années à l’intention des élèves provenant de régions plus éloignées, jusqu’à ce que la majorité de leurs familles se rapproche.

L’École vise à former tous ses élèves jusqu’à la fin du cycle secondaire, dans la mesure du possible. Car, en plus de savoir collaborer à la vision catholique en éducation, et de pouvoir se contenter d’un salaire plus modeste, nos professeurs doivent détenir un brevet d’enseignement reconnu par notre Ministère. Ces trois conditions restent encore difficiles à rassembler.

Notre projet pédagogique insiste grandement sur l’étude de la grammaire, des lettres classiques et de l’histoire, sans négliger les autres matières imposées par le programme officiel. Mais la formation morale (par la discipline), doctrinale (par l’étude du catéchisme) et liturgique (par le service à l’autel et par le chant) constitue évidemment la raison d’être de notre école ; formation que l’Église catholique a dispensée avec tant de sollicitude pendant des siècles, pour la sanctification et le salut des âmes.

Mais l’École Sainte-Famille n’offre pas qu’un cadre d’ascèse ou d’austérité à ses jeunes ouailles. À preuve les sourires qu’on lit aisément sur de nombreux visages ! Leur prise en charge facilitée par nos faibles effectifs, la sereine ambiance de cama­raderie qu’ils retrouvent quotidiennement, les fréquentes activités sportives même à l’extérieur de l’horaire des cours, la tenue de concours variés et de pièces de théâtre, les sorties culturelles accessibles en raison de la proximité de la ville de Québec, les camps d’été…, autant de raisons qui adoucissent les rigueurs d’une authentique formation catholique.

À la veille de son 25e anniversaire, l’École Sainte-Famille souhaite toujours voir croître sa clientèle, autant pour le profit et l’apostolat d’un plus grand nombre que pour sa viabilité. Cette augmentation se traduira peut-être d’abord par l’ouverture d’une seconde école à St-Césaire, dépendante de celle de Lévis, à l’intention des familles de la Rive-Sud de Montréal. Une responsable du Ministère de l’Éducation a déjà approuvé les infrastructures existantes.

Quoi qu’il en soit, remercions Dieu d’avoir maintes fois secouru les diffé­rents directeurs de notre seule école catholique traditionnaliste et franco­phone en Amérique, petit miracle de survivance ! Et soyons vivement reconnaissants envers les autorités de la FSSPX de l’avoir toujours soutenue contre vents et marées.

Marc Chapleau